Language Selector

French English Spanish
Indian (Hindi) Russian Arabic

LE RECYCLAGE

LE RECYCLAGE DES MATIERES FECALES DES HUMAINS

Elles se déroulent sans odeur, sans mouche, et les déjections solides et liquides retournent à la nature totalement hygiéniques comme fertilisant l’humus et le nitrate (azote).
Comme il n’y a pas de réservoir, on peut utiliser ces recyclages dans des zones peut favorable aux réservoirs même dans des zones inondables
Le processus de fonctionnement est hyper simple. Pour bien comprendre voilà deux exemples.

Un en France

rcyclCe recyclage individuel récupère l’urine nitrate sous la caisse. Les bactéries du cycle de l’azote ont fonctionné parce que l’urine se déplace lentement, parce que la caisse présente une légère pente.

A côté de la caisse en bois il y a une petite caisse en plastique qui contient de l’humus. Cet humus sert à utiliser pour recouvrir la déjection. Cela empêche les mouches de venir et surtout permet aux lombrics de travailler en remontant les selles à l’abri de la lumière.

Au centre de la caisse, des lombrics plus ou moins nombreux, il vaut mieux plus, sont dans l’humus. Ils transforment en silence sans odeur et sans mouche, les selles en humus .Au fond de la caisse, l’urine se déplace lentement vers la sortie à l’air.

Le deuxième exemple a été imaginé à Madagascar pour faire face à beaucoup de personnes.

Le système contient un réservoir pour l’urine nitrate en bout.
En avant, nous avons découvert le MANATRIKA VARAVARANA sur lequel tout le monde des plus petits aux plus âgés se mettent accroupis. Par exemple, premier recyclage collectif d’ISOTRY.

049 050

Chez moi à La Salvetat, j’ai envisagé d’équiper le volume par un siège qui se déplace pour analyser la selle et la recouvrir d’humus.
Pour le recyclage collectif, il faut de l’humus. Voilà un exemple d’atelier de production d’humus à partir de bouse, de panse de zébus et de déchets de légumes et de fruits.

051

Il faut aussi des lombrics. A Andohatapenaka, un monsieur en a trouvé dans des latrines abandonnées des lombrics qui se contorsionnent.

Tous les recyclages collectifs qui ont un responsable fonctionnent parfaitement par exemple à Andohatapenaka. La deux centième personne déclare en Malgache « c’est magique pas d’odeur pas de mouche»

Des situations particulières nous ont amenés à créer des recyclages individuels pour moins de personnes.

1. La défécation sur la plage qui correspond aux dangers de pollution des eaux des réservoirs par les inondations du Pangalane.

Nous avons proposé à la Mairie, des recycleurs horizontaux jusqu’à 40 personnes.

052 053

2.  Un recycleur vertical qui ressemble à celui de France a été proposé pour être installé dans la pièce de vie de quelqu’un qui ne voulait plus déféquer sur la plage puisqu’il n’y a ni odeur ni mouche. Il est en bois mais peut être construit en brique.

054 055056057

Un deuxième pourrait servir pour remplacer des latrines qui déversent les déjections au-dessus d’un ruisseau.

En observant les données de l’humus et des bactéries du cycle de l’azote, on peut établir partout des urinoirs masculins et si c’est caché des urinoirs mixtes. L’azote doit être récupéré dans des réservoirs.

L’espace de vie végétale fournit non seulement des fruits et des légumes mais aussi de l’humus et probablement des lombrics adaptés au recyclage.

058

Sous les déchets vous trouverez de l’humus et des lombrics qui se contorsionnent

Je vous remercie, je suis à votre écoute.