Language Selector

French English Spanish
Indian (Hindi) Russian Arabic

Application


Expérience « eau propre »

 

La toilettes humus dans la maison envoie un seul rejet  celui de l’urine nitrate. Ce rejet sera rejoint par les eaux grises dans un bassin de matériau naturel pris au bord d’une rivière planté de roseau et d’autres plantes, avec écoulement horizontal.

 

Ces deux aménagements donne une maîtrise totale de l’assainissement pour un coût dérisoire, plus de fosse septique, ni de fosses toutes eaux et nous oublierons le fameux champ d’épandage.

 

La taille des phragmites donne une idée de la force fertilisante du nitrate.

L’eau récupérée est utilisée pour l’arrosage, l’humus dans le jardin ou le parterre de fleurs.

 

Tout se déroule sans odeurs et de plus on ne cache rien. Vous pouvez à tout moment intervenir par exemple ajouter des plantes phyto–épuratrices ou des lombrics.

 

 

 

Première  variante

 

On peut aussi si l’on a beaucoup d’humus concevoir des toilettes humus pour 400 personnes et meme davantage.

 

 

Sur la photo c’est le cas  les filles et les garçons ont des trônes  qui se suivent. Il tombe sous le sens que pour une partie de l’urine les bactéries n’auront pas la place de transformer l’ammoniaque en nitrate. C’est ce qui se passe et il y de l’odeur.

 

Deuxième variante

 

Pour ceux qui craignent la présence de vers du fumier dans la maison, on peut établir des toilettes dans l’humus sans vers du fumier. Les déjections  solides recouvertes d’humus ne sentent strictement pas. En revanche les bactéries continuent des transformer l’ammoniaque en nitrates et il obligatoire de récupérer l’urine noire dans un réservoir sous le cube ou on l’envoie avec les eaux grises.

 

Périodiquement, on transvase avec une petite pelle les déjections qui n’ont aucune odeur dans un cube placé à l’extérieur où se trouve une grande quantité d’humus avec des lombrics.

 

Troisième variante

 

Il est possible par la suite pour obtenir davantage d’humus de récupérer en place les matières fécales dans le réservoir des latrines actuelles. Pour ça il faut enlever les liquides avant d’y mettre les vers du fumier. Pour éviter les odeurs, faire passer ces liquides dans une caisse pleine d’humus 50 cm au moins ou sur une surface étanche couverte d’humus. Ensuite on introduit un grand nombre de vers du fumier dans une masse plus sèche.

 

Dans la nature, nos déjections sont transformées en continu. Nous n’avons pas besoin de stocker les matières fécales dans des réservoirs : les latrines, les puits perdus, les fosses septiques, les fosses toutes eaux. Tous ces réservoirs deviendront inutiles si vous prenez le temps de produire un peu d’humus. Les personnes qui ne pourront pas devront être aidées par des voisins ou l’administration. Il suffit de leur fournir un peu d’humus.

 

Très vite, vous découvrirez que l’ambiance du groupe de maison ou vous vivez change.
Vous oublierez aussi,  toutes les maladies qui provenaient du manque d’hygiène.

 

Enfin et c'est le plus important les légumes les arbres fruitiers, les fleurs deviendront de toute beauté.

 

L'homme enfin devient grâce à l'humus issu de ses déjections l'artisan de l'augmentation de la production agricole tout en installant l'hygiène.

 

Un problème plus grave

Dans les pays industrialisées où les déjections sont evacuées par des réseaux qui aboutissent à des stations d’épurations. Il faut savoir que les industriels ont tellement proclamé qu’ils allaient assainir les eaux d’égouts que les plombiers ont défait ce qui existait. C’est à dire une separation effective des réseaux.


Ce mélange est dramatique. On ne peut pas l’analyser. J’avais trouver un moyen grace à l’humus d’éviter aux lombrics les molécules chimiques.

 

ISOTRY 05

 

 

Les lombrics étaient masses  en bordure du cube les déjections avait été transformé en humus. Le rejet était clair et sentait la chimie.


Un representant du Conseil Général a apprécié cette approche.
Nous avions fait un compost avec des raffles de raisin et des fientes de poule Ce qui avait attire les lombrics.


Mais je ne savais pas avant d’avoir traiter les eaux de 100 habitants si l’humus serait sain et surtout si les traces de médicament auraient disparues.

 

 

Un autre représentant des industriels du Conseil Général n’a pas attendu le résultat il a supprimé pour des raisons de profit cette démarche …


Ce refus est très grave pour nous tous.


La nature à la différence de l’homme arrive à assainir tout ce qui se présente sur le sol, dans l’eau y compris les déjections des humains et celles des animaux.


Nous sommes devant ce choix :
- Soit  on continue cette aberration de transporter les déjections avec de l’eau ou on creuse une fosse pour y accumuler les déjections.
- Soit  on revient vers la nature.


J’ai choisi de vous communiquer ma recherche pour accélérer la sortir de cette situation lourde de dommages pour l’environnement et pour l’humain.


C’est de votre choix que dépendra votre vie dans une ambiance saine et festive ou dans un ambiance ou l’odeur les larves de mouches dominent.

 

Isotry une quarantaine de personnes par toilettes  Constructions financée par moi.

 

 

Andohatapenaka Pour une cinquantaine de personnes financés par le Ministère de l’eau de l’assainissement et de l’hygiène J’ai finalisé la conception des toilettes humus.

 

 

 

 

 

Besoin d'aide ? Contactez-nous.